L’éducation, un pilier du développement.

Image de l'article


La crise mondiale de l’éducation doit être adressée en urgence pour que chaque enfant, où qu’il soit , puisse acquérir les compétences de base qu’il mérite et qui lui sont nécessaires pour réaliser sa croissance intellectuelle.

Suite à la consultation sur la formation du système éducatif congolais dans les journées du 12 et 13 août à Brazzaville, s’est tenue hier dans la matinée une réunion regroupant les acteurs majeurs de ce secteur.

Sous la houlette du ministre de l’éducation congolaise Jean Luc MOUTHOU et le coordonnateur du système des Nations Unis en République du Congo Chris MBURU, la présentation du rapport de validation générale visant la transformation du système éducatif a été faite.

Ce rapport va définir :

- Premièrement les grandes orientations stratégiques, notamment le changement de la politique éducative.

- Ensuite les recommandations pertinentes, telle la planification sectorielle d’éducation

- Enfin les engagements majeurs, comme la programmation des gestions budgétaires en tenant compte des effets néfastes de la Covid-19 et en vu d’assurer la transformation de l’éducation d’ici 2030.